De la manipulation

Comme nous sommes en interaction avec les autres, nous sommes à la fois influencé  et manipulé et à la fois influenceur et manipulateur. Cela veut dire que nous pouvons changer de comportement et de pensée à la suite d’une interaction avec l’autre, comme nous changeons le comportement et la pensée de l’autre au cours de toute interaction.

Mais il y a quelques points cruciaux de différence entre l’influence et la manipulation.

Différence entre l’influence et la manipulation

La manipulation est un type d’influence sociale. Influence et manipulation ont pour but de produire un effet sur l’autre sans effort apparent.

Toute communication est une influence, mais toute communication n’est pas manipulation.

Si je dis « bonjour » à mon voisin, j’ai l’intention de lui montrer que je suis aimable et désireuse d’avoir de bons contacts humains. Libre à lui d’accepter mon influence (il me retourne son bonjour) ou de refuser (il ne répond rien).

Dans l’influence sociale, l’intention est positive puisqu’elle prend en compte la réalité des besoins et des désirs de l’un et de l’autre.

J’ai besoin et j’ai le désir d’entrer en contact avec mes voisins. S’ils me répondent, c’est qu’ils ont les mêmes besoins et les mêmes désirs.

Si quelqu’un me demande de lui passer le sel et que je le fais, je le respecte en le lui donnant. J’ai le choix de le faire ou de ne pas le faire.

Si quelqu’un me dis de lui passer le sel et que je le fais, j’obéis en le lui donnant. Je pense ne pas avoir le choix.

Si je vois que chacun passe le sel à son voisin et que je le fais, je me conforme pour appartenir au grouep et conserver mon estime de moi.

Si je continue la conversation avec lui et que je lui demande après l’échange de politesse, de me prêter quelque chose, on peut considérer que je l’ai manipulé pour qu’il me la prête si mon intention de départ n’était pas mentionné et que j’ai détourné son besoin et son désir au profit de mon besoin et de mon désir non exprimé.

Dans la manipulation, l’intention est négative puisqu’elle est au bénéfice du manipulateur.

Nous influons toujours les autres et nous manipulons tous un jour ou l’autre, mais nous ne sommes pas tous des manipulateurs.

Les histoires, les métaphores nous influencent.

Les publicitaires, les vendeurs, les politiciens peuvent nous manipulés.

Le problème se pose quand nous sommes manipulés à nos dépens par un manipulateur qui dissimule ses intentions et qui n’a aucun scrupule à nous causer un préjudice.

Les caractéristiques du manipulateur

Nous sommes tous des manipulateurs un jour. Mais les caractéristiques que je vais décrire (caractéristiques extrêmes) concernent les personnes qui ont très souvent ou toujours le comportement décrit. Ils sont constants dans leur façon d’influencer les autres. Je dirais preque qu’ils ne savent pas faire autrement. Ils manipulent parce qu’ils se considèrent souvent comme victimes.

Le manipulateur est quelqu’un qui décèle nos faiblesses pour s’en servir contre nous. Des faiblesses, nous en avons tous. Nous ne sommes que des êtres humains. Alors nous pouvons être au gré des situations, soit avec un besoin de plaire, soit un besoin de reconnaissance, soit avec un manque de confiance, soir avec un besoin de dépendance.

Au cours de la conversation avec mon voisin, j’aurai pu déceler que c’était quelqu’un qui ne savait pas dire non. Je peux alors utiliser cette faiblesse pour lui demander quelque chose.

Une fois ces faiblesses repérées, par des tactiques trompeuses et sournoises, le manipulateur va nous convaincre de renoncer à quelque chose pour servir ses intérêts et… détail très important, ce renoncement se retourne contre nous car nous allons nous en sentir responsable.

Tout est en faveur du manipulateur

Le manipulateur ne reconnait jamais sa responsabilité dans son comportement. Si vous lui en parlez, cela se retournera contre vous.

Exemple

« Je t’avais demandé de passer l’aspirateur ce matin. Tu n’as pas pu le faire ? « 

 » Non et je ne comprends pas pourquoi tu me demandes ça; Tu sais pourtant que je ne suis pas bien en ce moment. Tu ne t’occupes jamais de mon état d’esprit ! »

Le manipulateur peut s’engager puis nier l’engagement pris

Un manipulateur peut dire qu’il fera quelque chose puis nier qu’il a dit qu’il ferait cette chose.

Exemple

 » Tu ne m’avais pas dit que tu passerais l’aspirateur ce matin ? »

« Ah, non jamais. Tu dois confondre avec quelqu’un d’autre. C’est pas possible. Surtout dans mon état, en ce moment. Je ne suis pas bien et tu le fais exprès de m’accuser de menteur. »

Le manipulateur utilise la culpabilité pour nous contrôler

À partir du moment où le manipulateur a repéré nos faiblesses, il va s’en servir pour influencer nos comportements pour satisfaire ses désirs et ses besoins.

Exemple

 » Oui, tu as raison, sors avec tes amis ce soir. Je resterai là pour faire le repassage. »

 » Je sais qu’on ne peut pas avoir une nouvelle voiture. Je n’ai jamais eu de voiture neuve de ma vie. En fait, je ne mérite pas les belles choses, ça doit être ça. »

Après nous avoir blâmés, il peut alors présenter des excuses qui vont renforcer notre culpabilité.

« Mais tu as raison, ce n’est pas parce que je suis pas bien, que je ne devais pas passer l’aspirateur. »

Le manipulateur nie nos problèmes et nos difficultés

Le manipulateur ne se soucie pas de nos problèmes à moins bien sur, que nos problèmes lui permettent de mettre en avant ses propres intérêts. Si nous en parlons, le manipulateur va nous montrer comment nous sommes égoïstes.

Exemple :

 » Je comprends pas pourquoi tu te plains de l’attitude de ta mère. Tu oublies complètement que ma mère à moi, est morte. »

 » Moi, j’ai des embouteillages tous les jours. Le matin et le soir. Depuis plus de 10 ans. Et tu te plains de tes deux heures d’embouteillage aujourd’hui ? C’est comme si tu n’étais pas au courant de mes difficultés et que tu les niais. « 

Le manipulateur utilise des moyens détournés

Le manipulateur au lieu d’utiliser une communication directe et franche peut utiliser quelqu’un d’autre pour dire ce qu’il veut dire.

Il peut, par exemple, appeler un ami commun pour lui raconter comment nous sommes malveillant vis à vis de lui, de façon à ce que cet ami propose de lui-même d’avoir une conversation avec nous pour nous dire que nous sommes malveillants, sans bien sur révéler que l’information vient du manipulateur lui-même.

Le manipulateur peut commencer une conversation en utilisant la douceur et le charme avant de demander quelque chose à l’autre. C’est mon premier exemple avec un voisin.

Le manipulateur veut l’attention des autres

Le manipulateur se nourrit de la sympathie et de l’énergie des autres. Il veut toute l’attention des autres et qu’on le remarque comme quelqu’un de malheureux, lui qui est si parfait. Car tout ce qu’il fait est bien et tout ce que font les autres est contre lui. C’est une victime dans ce cas.

Le manipulateur utilise la colère et l’agression

Le manipulateur cherche à intimider l’autre. Il peut utiliser les menaces ou la colère pure, surtout si nous montrons que nous ne savons pas réagir à la colère.

Face au manipulateur émotionnel

Les causes de la manipulation chronique sont complexes et profondes. Mais quel que soit la cause de ce comportement, il n’est pas facile d’agir face à lui.

Voici quelques clés pour gérer un manipulateur, sachant que toute situation est particulière et que tout ne fonctionnera pas de la même façon.

Affirmer vos limites

Vos limites ce sont vos droits. Le droit d’un être humain. Celui d’être respecté, celui d’exprimer vos opinions et vos sentiments même s’ils sont contraires.

Garder ses distances

Si on le peut, on essaie de ne pas interagir avec un manipulateur et surtout de ne pas se livrer en racontant des choses sur nous-même. En société, le manipulateur se reconnait par les différentes personnalités extrêmes qu’il peut avoir avec différentes personnes.

Tantôt charmant et charmeur avec un tel, tantôt agressif et coléreux avec un autre, tantôt malheureux avec d’autres encore. Il peut être poli, désagréable, timide et agressif selon son public.

 Évitez de vous sentir coupable

Comme le manipulateur exploite nos faiblesses, il est normal que nous nous sentions assez rapidement coupable. Il faut alors prendre conscience que l’on est manipulé. Mais c’est sans doute une prise de conscience difficile à avoir.

Toujours est-il que vous pouvez vous poser ces questions :

– Suis-je respecté ?

– Les attentes de l’autre sont-elles raisonnables ?

– Que suis-je dans cette relation ?

Centrez la discussion et posez des questions

Face aux demandes d’un manipulateur, vous pouvez creuser la demande pour savoir ce qu’il attend de vous.

– Je peux dire quelque chose ?

– C’est vraiment ça que tu veux ?

– Quel est mon avantage ?

Il faudrait réagir en miroir de ses demandes, de façon à ce qu’il se rende compte de son stratagème, retire sa demande si le manipulateur a une conscience de soi. Si ce n’est pas le cas, il est fort possible que cette personne soit narcissique. Le manipulateur loin de revenir sur sa demande, insistera encore plus pour obtenir ce qu’il veut.

Utilisez le temps à votre avantage

Le manipulateur attend souvent une réponse immédiate. Prenez le temps nécessaire pour évaluer les inconvénients et les avantages.

« Ce serait vraiment bien pour vous que vous l’achetiez. Tous les autres le font et y trouvent beaucoup d’avantages. »

« Je vais y penser ».

Sachez dire non, diplomatiquement et fermement

Pour dire non diplomatiquement, il faut commencer par rassurer.

« Oui, je comprends ce que tu me demandes et je serai heureuse de pouvoir le faire… « 

Puis expliquer pourquoi on ne veut pas ou on ne peut pas faire ce que demande l’autre

 » Je dois dire non parce que je suis déjà très occupée cette semaine et qu’il ne serait pas raisonnable d’accepter pour ensuite me rendre compte que je ne peux pas le faire ».

Puis prendre en compte la demande en rassurant sur le lien social qui existe entre lui et vous.

 » C’est gentil d’avoir pensé à moi et si jamais c’est possible à un autre moment, je serai heureuse de te rendre service ».

Protégez-vous

Un manipulateur nous manipule tant qu’ils nous perçoivent faible et passif. Il est donc nécessaire, dès que l’on prend conscience de cette manipulation de se protéger, de chercher la sécurité. Il est parfois difficile de le faire tout seul.

Protégez-vous alors en vous entourant de conseils d’amis ou de professionnels. N’hésitez pas à prendre des notes des comportements qui vous blessent, à enregistrer les conversations, les échanges.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *