Dire la vérité ou ne pas la dire

Voici un sujet extrêmement difficile à débattre et qui me revient souvent en question. Faut-il dire la vérité ou faut-il la cacher ? 

C’est presque impossible de donner une réponse universelle, objective car toute situation est une situation particulière et subjective. 

Sardaigne-Cascade-Villacidro.jpg

Cependant, on peut tenter de répondre en avançant dans une argumentation axée sur les conséquences. 

Le problème de la vérité se pose essentiellement vis à vis de ceux qui sont importants à nos yeux : nos amis, notre partenaire, notre famille. Et plus cette personne à qui on devrait dire la vérité est importante à nos yeux et plus la question devient cruciale, entêtante et lourde de conséquences si elle est sue un jour, soit par nous mêmes, soit par autrui.  

Dire la vérité c’est prendre un risque. Le risque de perdre l’autre, le risque de se retrouver seul, le risque d’être abandonné. 

Ne pas dire la vérité c’est également prendre un risque. Le risque de devoir mentir puis le risque que cette vérité, accompagnée de ses mensonges soient dévoilés. 

Dire la vérité va permettre de retrouver son estime de soi, son intégrité et remettre à plat la relation. 

Ne pas dire la vérité va permettre de garder un contrôle (illusoire) et d’éviter le conflit. 

Sardaigne-Sassari.jpg

Notre argument principal pour taire la vérité est souvent axé sur la peur de faire mal, la peur de blesser l’autre et la peur de détruire une relation. Mais c’est une fausse excuse qui permet de noyer son estime de soi dans un sentiment de moralité bienveillante.

Mais ce qu’il y a de plus lourd dans le fait de cacher une vérité est que l’on soit contraint de mentir pour continuer à la cacher. Et, quand la vérité est dévoilée, la pire douleur vient du mensonge. 

Mentir, c’est s’engluer dans la trahison. Plus nous allons nous taire, plus nous allons devoir mentir et plus nous allons trahir. Celui qui ne dit pas la vérité et s’enferre dans ses mensonges souffre de ne pouvoir la dire. Plus il va mentir, plus il va tenter d’oublier cette souffrance pour continuer à mentir ou maintenir ses mensonges.

La vérité va provoquer un raz de marée d’émotions négatives chez l’autre et créer une distance terrible entre les deux parties. Plus que la confiance, c’est le respect qui va devenir branlant et chancelant. Il faut se préparer, rester ouvert et écouter. 

Une fois dite, c’est la souffrance de celui qui reçoit la vérité qui va être sur le devant de la scène, qui va être au centre de la relation. L’un va se retrouver désemparé face aux émotions de l’autre, l’autre va se retrouver trahi et se croire sans importance aux yeux de l’autre. Le déséquilibre est total et englué dans toute une série d’émotions ingérables au prime abord. 

Sardaigne-Bortigali.jpg

Dire la vérité ou ne pas la dire est une affaire personnelle, mais quand on dit la vérité, il faut la dire complètement et ne pas se contenter d’un quart, d’une demie ou d’un trois quarts. Aussi terrible soit elle, elle doit être totale. C’est seulement à ce prix là que la relation pourra se reconstruire. 

J’ai constaté que, parmi les couples qui viennent me voir avec un problème lié à une relation extra-conjugale, plus le mensonge est étalé dans le temps, c’est à dire plus la vérité est reçue par morceaux et plus lente et difficile est la reconstruction du couple. C’est comme s’il y avait, en plus de la trahison, un sentiment plus fort d’irrespect. 

Un adage nous dit que toute vérité n’est pas bonne à dire. Je ne suis pas de cet avis, même si la douleur de la vérité à dire est immense et semble insurmontable. 

Le bénéfice est tout aussi énorme, car la reconstruction, quand elle se présente est forte et porteuse d’avenir. La reconstruction est un vrai travail sur soi et sur la relation.

En général, il ne faut pas hésiter à se faire accompagner dans ce travail pour que le conflit débouche sur sur l’authentique, sans oubli. 

Sardaigne-Village-fete.jpg

33 réactions au sujet de « Dire la vérité ou ne pas la dire »

  1. Johnny Réponse

    Bonjour,

    J’ai menti à mes proches pendant des années sur le fait que je possède une licence.
    Pour des raisons diverses je n’ai pas pu la valider à l´époque
    Je viens de me faire quitter par ma compagne aprés une relation fusionnelle de 5 ans.
    La raisons etait que je n’était pas heureux de ma situation professionnelle et que je pouvais plus masquer mon mal-être.
    Malgré tout je reste motivé et je compte bien fermement reprendre mes études pour faire une profession me correspondant plus et rattraper les erreurs du passé.
    Comment réveler ce secret à mes amis?
    Comment dois je procéder?
    Dois je reveler ceci à mon ex aussi, sachant que je la perdais très certainement à tout jamais et détruirais le lien de confiance que nous avons pu créer?
    Dois je plutôt laisser couler de l’eau sous les ponts avant de lui expliquer calmement?

    Merci de votre réponse

  2. Mary Gohin Réponse

    Difficile de répondre sur une situation exposée brièvement. Surtout de donner un avis. On dirait que vous êtes prêt à dire la vérité. Vous vous êtes construit avec ce mensonge et vos proches vous connaissent comme ça. Ce n’est pas le diplôme qui va modifier votre vie personnelle mais votre façon de penser et d’agir. Vous ne rattraperez pas les erreurs du passé, vous allez construire l’avenir autrement en modifiant votre présent.

  3. Clo Réponse

    Bonjour,
    Ma compagne m’avait quitté depuis trois ans lorsque j’ai rencontré une amie dont je suis tombée amoureuse très vite, mais celle-ci n’était pas disponible car déjà en couple …J’ai continué à fantasmé et à la fréquenter en toute amitié pendant quelques mois. Puis mon ex-compagne m’a recontacté et nous nous sommes remise ensemble … Je l’aime beaucoup et je suis très attachée à elle mais j’ai beaucoup de mal à lui faire à nouveau confiance après la première rupture et la relation est assez houleuse malgré nos efforts réciproques. L’amie rencontrée précédemment s’est séparée de sa propre compagne et m’a avoué être amoureuse de moi … Nous avons démarré une relation depuis maintenant plusieurs mois, nous nous aimons et j’aimerais sincèrement vivre avec elle et la rendre heureuse. J’ai cru un moment que j’allais pouvoir quitter ma compagne en lui expliquant ce qui n’allait pas entre nous et j’en ai été heureuse.Mais, je n’arrive ni a la quitter, ni à lui dire la vérité … Elle se doute de quelque chose et m’a harcelé … j’ai fini par avouer une demi-vérité …. en mentant sur la date de début de la relation et surtout sur son intensité … lui laissant croire qu’il s’agissait d’une brève aventure … Ma compagne est très amoureuse de moi et je me sens incapable de lui faire du mal … l’idée même me liquéfie, me terrorise … Mon amie souffre de la situation et je sens que je vais la perdre si je ne fais rien … J’ai essayé d’en parler à mon thérapeute qui me conseille de dire la vérité … mais je ne peux pas … Je me sens de plus en plus coupable, de plus en plus mal … Plus le temps passe plus je me sens m’enfoncer dans la dépression …
    Je voudrais comprendre pourquoi je ne peux pas lui dire la vérité alors que le mensonge est à l’opposé de mes valeurs et me rend malade.
    Je précise que mon amie, elle est au courant de tout et qu’auprès d’elle je me sens libre …

  4. Mary Gohin Réponse

    Votre questionnement est très intéressant. Mais il n’y a que vous pour y répondre. Un professionnel pourrait vous aider à trouver.

  5. Ana Réponse

    Bonjour,
    Cela fait 1 an et demis que je suis avec mon copain. Nous nous sommes rencontrés sur un site de rencontre, ce site était uniquement pour des personnes qui recherchaient des relations sans lendemain. Lors de notre rencontre je lui ai menti sur mon prénom ainsi que le fait que j’avais un enfant, je lui ai même dit que j’étais adopté, tout ça car je pensais que nous allions pas nous revoir ou alors rien de sérieux ne pourra se passer entre nous. Les problèmes c’est que plus le temps passé et plus cette relation se transformée en quelque chose de sérieux, j’ai tenté de lui avouer que j’avais un enfant mais le problème c’est qu’il m’avait déjà dis qu’il n’aurait jamais pu de mettre avec une femme ayant déjà un enfant et par peur de le perdre je n’ai pas osé le lui dire. Le problème qui
    se pose maintenant et que j’en ai marre de lui mentir, j’ai envie de lui avouer tout ca,on vrai prénom, l’existence de mon enfant et le fait que je n’ai pas été adopté mais j’ai peur de da réaction, j’ai peur qu’il me quitte sachant s’il est éperdument fou amoureux de moi et moi de lui. Je sais que j’aurais dû lui dire ces vérités dès le début de notre rencontre mais étant d’accord à ce moment là que l’ont ne se voyaient que pour passer du bon temps ensemble je le suis piégée moi même.
    Que dois je faire ? Je ne veux pas le perdre. Merci pour votre aide.

  6. Mary Gohin Réponse

    Plus vous tardez et plus cela sera difficile. Combien de temps encore pourriez vous lui mentir si la relation perdure ?

  7. Dany Réponse

    Lu très attentivement votre article. Ma problématique est autre. Exilée de ma famille, pour avoir osé dire la vérité, découvert des secrets dérangeants…. Je n’aurai jamais rien dit, si je n’avais pas été attaquée. Pour me bannir, les miens ont usé des mensonges, de critiques, refusant d’admettre leur propre faute. On m’a utilisé. Depuis je souffre beaucoup de cet éloignement et j’ai envie de rétablir les choses, rendre à chacun ses mensonges et leur culpabilité.

  8. Mary Gohin Réponse

    Votre histoire est bien triste c’est vrai. Je comprends que vous souffriez de votre éloignement. J’apprécie beaucoup votre dernière phrase.

  9. Rachel Réponse

    Bonjour , je m’appel Rachel et j’ai actuellement 15 ans . Cela fait 3 mois que je suis avec mon copain . Il est pour moi quelqu’un de tres important à mes yeux et m’a été d’une precieuse lorsque j’etais très mal dans ma peau suite à un passé douloureux … J’ai été harceler 23 ans et depuis que je suis avec lui , il me rend épanouie . Cependant , mes parents surtout ma mère ne veux pas qu’à mon âge .. J’aille chez lui ou l’inverse , elle dit prétendre que nous nous connaissons pas assez . Nous devons donc nous contenter de se voir dans des lieux public . Nous nous sommes rendu à un parc et puis un deuxieme qui ,lui, est à 10 minutes à pieds de chez lui . Depuis , nous y allons souvent et j’ai enfrain la règles et trahis la décision de ma mère qui n’était sous aucun pretexte de rentrer chez lui … Mais je lui ment maintenant depuis 2 mois et je n’arrive pas à vivre avec se mensonge même si c’etait pour la bonne cause . Alors dois je lui dire et peut etre perdre la chance de le revoir ? Ou je devrais le cacher et regretter de devoir mentir pour aller chez lui ? 🙁 Merci d’avance pour votre aide .

  10. Mary Gohin Réponse

    Vous êtes effectivement dans une situation difficile. Il faudrait plus d’éléments pour vous donner un conseil. Mais suivre son coeur est souvent la voie la plus normale

  11. Sally Réponse

    Bonjour je suis tombée sur votre article car un problème me ronge. Quand j’étais petite ma mère exerçait sur moi une autorité abusive et tyrannique ( harcèlement , chantage affectif, abus psychologiques, violence physique) toujours sous couvert de son amour maternel et de mon éducation. A tel point qu’une fois diplômée j’ai fuis à l’Étranger. j’essaye de la confronter par des allusions mais elle nie tout en bloc. Elle s’est même moquer de moi en disant « qu’a m’entendre j’étais maltraitée ». Ce que je pense être le cas tellement j’ai des séquelles psychologiques évidentes. elle ma dit récemment qu’elle voyait un psy là encore j’ai tenté de lui suggérer de faire une introspection mais elle ma dit que c’était la faute des autres. Dois-je lui dire ouvertement que je suis incapable de l’aimer après tout ce qu’elle ma fait? j’attends des excuses pour lui pardonner. Si elle nie je ne suis pas sereine.

  12. Mary Gohin Réponse

    Je pense que vous pouvez lui dire, même si sans doute cela ne sera pas entendue comme vous aimeriez qu’elle vous entende. Mais c’est votre impression, votre sentiment, votre vérité. Et pour l’instant, pour vous cela a poids énorme.

  13. allonida Réponse

    Bonjour, je suis à la recherche de la paix en moi-même; Voilà il y 31 ans on a abusé de moi sexuellement ainsi que de mon frère, à l’époque j’avais 9 ans et lui10 ans. C’est le fils de ma belle mère. Je ne sais pas aujourd hui si mon père est au courant et le poid me pèse de plus en plus. Dois je lui dire et prendre le risque de briser son couple et ça je ne le veux pas. Mais surtout si il était au courant et qu il n a rien dit ….. Je suis complètement perdu et pourquoi cela remonte 30 après.

  14. Mary Gohin Réponse

    Très difficile de vous répondre en tranchant pour le oui ou le non. Je comprends votre hésitation. Il faudrait plus d’éléments pour répondre. Mais l’important est ce que vous ressentez. Pourquoi pas aller consulter au moins une fois un professionnel qui vous permettra de prendre la distance nécessaire en vue d’une prise de décision.

  15. munequita Réponse

    Bonjour,
    Je suis tombée sur votre article sur le fait de dire la vérité.je suis avec mon mari depuis 18 ans et décembre a été un mois tres douloureux mème si je pense que le chemin était creusé depuis de nombreux mois. J’ai appris que mon mari m’avait trompé au moins un 10 aine de fois. Il a été dans le déni refusant d’admettre ou donnant qq éléments . Nous avons été séparés qq temps vécu une période de lune de miel mais la lune de miel disparait et je reste avec mes questions sans réponse. Mon imaginaire a imaginé tout un tas de choses je ne pense pas être trop loin de la vérité. Malgré une thérapie de couple commencé depuis 7 mois maintenant, j’exige aujourd’hui des réponse. Cela me ronge. Je pense que j’ai le droit de savoir, j’ai besoin que tt la vérité soit posé. Mon mari jusque la refusait de répondre à ces questions pour les raisons que vous évoqué dans votre article. Il a honte et il pense que le pouvoir des mots et de la vérité qu’il va me dire va détruire notre couple. Je ne le pense pas. Je pense que s’il est honnête, s’il a ce courage alors mes émotions me conduiront peut etre au pardon et au souhait de poursuivre autrement ma relation. A dire vrai je n’ai aucune idée de comment les choses vont se passer. Ce soir doit avoir lieu LA conversation. avec l’aide de la thérapeute nous avons posé le cadre avec les exigences et souhaits de l’un et de l’autre : un endroit neutre, 1h 1h15 maxi je pose mes questions que j’ai listé prends qq notes écoute ses réponses sans intervenir puis revient à la fin avec une demande de précision si nécessaire. Nous repartirons chacun de notre coté ds une voiture différente, nous ferons chambre à part. Puis mon mari part 2,5 semaines en voyage avec notre fils. ainsi je pourrais digérer toutes ces réponses qui me manquent et voir ce qui se passe chez moi comme émotions.
    pas de décisions hâtives mais l’écoute de mes émotions.
    Je ne sais pas si c’est une bonne chose de vouloir tout savoir mais aujourd’hui le travail thérapeutique n’avance pas car il me manque ces réponses et mon imaginaire galope. Et puis faute avouée est à demi pardonnée non?
    Le travail sera long …. dieu seul sait de quoi demain sera fait….. mais ce travail avec la thérapeute est salutaire. Une belle rencontre au bon moment de ma vie….
    Que pensez vous de tout cela?

  16. Mary Gohin Réponse

    Votre thérapeute connait beaucoup mieux le contexte que moi et comme la confiance est installée entre vous, cela me semble parfait. Bon courage.

  17. kikii Réponse

    Bonjour, je me suis laissée emporter par les évènements récemment: j’ai rencontré deux hommes sur tinder. Je leur ai donné rdv le meme jour (pour des raisons que je ne vais pas expliquer ici car pas d’importance), le premier je l’ai rencontré l’aprem et je ne voulais pas aller plus loin mais il a insisté et j’ai cédé (je regrette beaucoup 🙁 ). Cependant je suis quand meme allé au second rdv avec le deuxieme homme et le courant est tout de suite passé, on a couché ensemble le soir meme (je le vois encore aujourd’hui, ça fait bientot trois mois de relation maintenant).
    Je me suis donc beaucoup attaché à lui mais je me sent coupable d’avoir couché avec un autre homme quelques heures avant de le rencontrer. Dois-je lui avouer au risque de tout gacher? ou je ne dis rien mais je n’arrive pas à déculpabiliser..
    merci de votre aide

  18. Mary Gohin Réponse

    Ce qui s’est passé s’est passé avant la rencontre. Donc ça appartient au passé de votre relation. Le passé est mort et n’est intéressant que s’il apporte quelque chose au présent. Là il n’apporte rien, pas plus que toutes vos relations passées. Vous pouvez lui en parler comme vous parlez de votre passé, mais ce n’est pas intéressant de parler de ses relations passées. Essayez de déculpabilisez. Vous l’avez fait. Cherchez bien pourquoi vous l’avez fait et mettez ça sur une étagère de souvenirs.

  19. mamina Réponse

    Bjr j’ai rencontre un type on commence a bien s’entendre mais en moi je porte une pathologie lui dire tout de suite ?attendre ?ou jamais ?car j’ai peur de me retrouver seule le reste de ma vie .aidez moi svp

  20. Mary Gohin Réponse

    Il vaut mieux lui en parler tout de suite car plus vous tardez et plus ce sera difficile et plus il pourrait se sentir trahi.

  21. Marie Réponse

    Bonjour Mary,

    Merci pour votre article très interessant.
    Pour ma part, j ai decouvert que mon mari avait été marié et avait divocé il y a de nombreuses années. Jamais jusqu a present il ne m en a parlé. je sais de source sure qu il compte me l avouer afin de fermer certains chapitres de sa vie. Ceci dit, je suis tiraillée entre deux sentiments: la colère et la déception des mensonges qui lui ont permis de garder ce secret, et d’autre part reconnaître que s il decide de m en parler c est qu il a fait un travail sur lui afin de s ouvrir, nul doute qu’une certaine honte se cache derrière cela.
    Comment dois je accueillir ce secret le jour ou il m en parlera? Comment lui faire comprendre que ses mensonges ont généré une mefiance vis a vis de lui?
    Je vous remercie en tous cas de votre aide.
    Bonne continuation,

    • mary.gohin Réponse

      C’est courageux de sa part car cela doit le tourmenter depuis longtemps. Et c’est honorable de la vôtre que de vouloir l’écouter. Bien sur, il y a la colère, la déception, le sentiment de trahison. Cela vous pouvez l’exprimer. Vous pourrez aussi exprimer votre méfiance vis à vis de lui. C’est logique. Mais votre couple est fait pour le présent et pour le futur; Le passé est mort. Ressortez grandis tous les deux de cette épreuve. Bon courage

  22. Thomas Réponse

    Bonjour voilà 28 ans que je vie avec mon Mari donc 18 ans de mariage .Il y a 3 mois j’ai découvert que mon mari avait une relation sms très chaud et intime avec une collègue et que parfois ils se retrouvent en dehors du travail. Le plus difficile pour moi fut les mensonges toutes les semaines une nouvelle découverte. ..je suis obnubilés par les messages qu’ils ont pu échanger je suis toujours dans observation de mon mari même si n’a tout dis (je pense) je me dis pourquoi,comme….

  23. Emilie Réponse

    Bonjour.
    J’ai lu votre article et je me suis entièrement retrouver.

    Jaimerait un avis car je suis dans une mauvaise passe.

    J’ai rencontrer mon compagnon il y a un an edmi au travaille. Nos début on était compliqué. Peur de l’engagement de sa part.
    Durant des mois la relation a était accentuée de haut bas.
    Il parler avec une autres collègue qu’il a inviter chez lui en tous vie tout honneur pour lui mais les intention de cette fille n’était pas les même.
    Il a ajouter et parler avec une autres de nos collègue sur les reseau sociaux (pour me faire chier) ma t’il dit.
    La relation était très dur mais on s’aimer.
    En mais il ma quitter et il s’est mis en couple en moins d’une semaine avec autre une fille avec qui il avait commencer à discuter en tous bien tout honneur quand on était ensemble.
    Durant notre relation à plusieurs reprise il m’avait dit qu’il n’était pas le genre de d homme a se jetter dans les bras d’une autre juste après mais de prendre du temps pour lui avant de se remettre avec quelqu’un.
    Il avait fait tous le contraire de ce qu’il avait dit.
    Quelque jours plus tard j’apprend que je suis enceinte de lui et décide donc de ne pas le garder (pour des raison personnelle)
    Je l’est informer il ne ma pas crus et j’ai donc fait toute les démarches seul.
    En allant chez lui pour lui parler de tous ça. Il m’a regarder droit dans les yeux et ma dit qu’il était heureux ave ça nouvelle compagne.
    Ce qui ma un peu plus détruit.
    Je passer mon temps à pleurer, ne plus manger, ne plus manger ni rien à être mal pour lui et lui vivait ça vie pleinement.
    Quelque semaine plus tard il ma appeler en me disant qu’il voulais me parler. Il est donc venu chez moi, nous avaons passer du temps ensssemble, on a mis mes choses au clair puis il a fini par me dire qu’il m’aimer et à quitter la personne avec qui il était.
    Pendants que nous étions séparer je lui avait demander qui était cette personne et si cette personne était une personne de notre entourage (connaissance collègue etc ….) il m’avait affirmer a plusieurs reprise que non cetais une personne que je ne conaisser pas.
    Puis il a fini par m’avouer quand on a recommencé à se voir que c’était une de nos collègues (en stage).
    J’ai mal pris la trahison mais j’ai fini par accepter.
    Pendant que nous commencions à reconstruire notre histoire. Mon compagnon c’est permis de me mentir à nouveau et d’aller voir une de nos collègues avec qui les relations étaient plutôt ambigu sur Bordeaux en me disant qu’il allait voir un ami.
    J’ai fini par la prendre par une autre de nos collègues et il a avoué.
    Cet été durant notre séparation j’ai revu un de mes anciens compagnons il y a eu échange de bisous mais ça n’a pas été plus loin puis il y a eu un acte irréfléchi de ma part. J’ai une relation sexuelle avec un de mes anciens compagnons.
    Quand mon compagnon actuelle est revenu vers moi je n’ai pas su lui dire par peur de le perdre car je venais enfin de le retrouver.
    Il y a maintenant 2 semaines une de mes meilleures amies lui a tout avoué et il m’a quitté.
    Je lui ai menti en face en lui disant que ce n’était pas vrai puis je lui ai avoué une des deux choses mais elle a affirmer des choses fausses et aujourd’hui il ne me crois pas et je suis en incapacité de lui avouer la totalité des choses.
    Je me demande pourquoi je ne suis pas capable de lui avouer la totalité des choses alors que j’ai déjà tout perdu.
    Il m’avait toujours dit qu’il ne pardonnerai pas, c’est pour ça que je lui ai caché.
    Aujourd’hui il me demande pour avoir une discussion concrète de lui avouer la vérité.
    Je suis en incapacité de lui avouer que j’ai que j’ai également embrassé une deuxième personne cet été.
    Et lui préfèrent croire ce que mon ami lui a 10.
    Je peux comprendre qu’il ne me fait plus confiance je ne sais pas comment lui avouer la seconde partie de la chose et comment faire pour qu’il me fasse un nouveau confiance.
    Il m’a dit que si je finissais par tout lui avouer il y aurait possibilité avec le temps de réfléchir et pourquoi pas envisager de réessayer tous les deux.
    J’aimerais avoir votre avis s’il vous plaît.

    J’ai pris un rendez-vous avec un professionnel mais je n’ai pas rendez-vous avant un mois je suis aujourd’hui dans l’impasse.

    • mary.gohin Réponse

      Dire la vérité c’est surtout se changer soi même, s’apaiser. Vous avez peur et c’est normal puisqu’au mensonge, vous ajoutez la trahison. Si vous dites la vérité, vous retirez en vous la part de culpabilité dans le présent.

  24. MAYA Réponse

    « Lu très attentivement votre article. Ma problématique est autre. Exilée de ma famille, pour avoir osé dire la vérité, découvert des secrets dérangeants…. Je n’aurai jamais rien dit, si je n’avais pas été attaquée. Pour me bannir, les miens ont usé des mensonges, de critiques, refusant d’admettre leur propre faute. On m’a utilisé. Depuis je souffre beaucoup de cet éloignement et j’ai envie de rétablir les choses, rendre à chacun ses mensonges et leur culpabilité. »
    Cette histoire que j’ai relevé sur ce site postée le 30 novembre par une personne au pseudo de Dany, ressemble beaucoup à celle de mon amie de plus de 40 ans, Danielle …
    Il s’est avéré que celui qu’elle a cru être son père ne l’était pas . Sa mère n’a jamais voulu lui dire la vérité sur sa naissance. Plusieurs thèses contradictoires lui ont été données, puis réfutées…Ses frères et sœurs l’ont accusés de « chercher la m…. » en faisant ressortir cette « vieille » histoire…
    Sa famille s’est comportée comme celle de Dany, odieuse avec elle, allant même jusqu’à la dévaloriser aux yeux de ses enfants . Je l’ai vu atrocement souffrir pendant plus de 30 ans.
    Mon amie vient de décéder sans connaître la vérité. Durant sa maladie, sa famille s’est rapprochée d’elle mais sans un mot de repentance face à la souffrance qu’ils lui ont infligée, sans jamais aborder le sujet .
    Son enterrement a eu lieu cette semaine et je n’ai pas supporté qu’avec sa mort, soit enterrée définitivement, sans remords, la souffrance de mon amie. D’autant plus, que pour moi, ses enfants sont en droit de connaître à leur tour, la vérité.
    Du coup, c’est moi qui ai eu « envie de rétablir les choses, rendre à chacun ses mensonges et leur culpabilité. » J’ai voulu aussi donner à ses enfants une autre image de leur mère, leur dire que son histoire a fortement pesée sur sa vie et du coup…aussi sur la relation « mère – enfants ».
    J’ai donc, dans l’hommage que je lui ai rendu à l’église, en accord avec sa fille et son mari, glissé la phrase suivante: « tu t’es battue contre l’adversité, tu t’es battue pour rester debout « . J’ai perçu chez les personnes concernées un grand trouble et une prise de conscience douloureuse chez l’une d’elle.
    Aujourd’hui pourtant, je ne suis pas forcément soulagée ni à l’aise.
    Avais je le droit d’intervenir ? Pourquoi ai je souhaité « être » le justicier ?
    Merci de me donner votre avis

    • mary.gohin Réponse

      Vous avez eu envie d’être « justicier ». Vous l’avez fait, c’est votre choix. Certes cela ne plait sans doute pas aux autres, mais votre décision a été celle là. Ne vous jugez pas.

  25. victoire Réponse

    Salut je veux que vous maidiez pour un Probleme jai menti a mon mec sur la question de ma virginite je lui ai pas clairement dit les choses maintenant jai pris la decision de lui dire la verite et depuis il y a une silence absolu entre nous que dois je faire je laime et je nai aucune envi de le perdre je dois faire quoi.MERCI DAVANCE POUR LES REPONSES et desoler pour les erreurs mon clavier a des problemes

    • mary.gohin Réponse

      Vous ne pouvez pas grand chose contre sa colère. Vous pouvez juste l’aimer et être patiente en reconnaissant qu’il a raison d’être en colère

  26. Pierre Réponse

    Bonjour

    Etant moi aussi dans une situation délicate, je me permet de vous écrire. J’étais avec mon amie depuis un an, c’était un amour profond et fou nous avions parlé de tout et je l’avais demandé en mariage ce qu’elle avait accepté. Elle m’a quitté sans explication, puis est tombée enceinte le mois suivant. Quatre mois après nous nous sommes remis ensemble, j’étais l’homme de sa vie, son seul amour et je continuais de l’aimer comme avant comme un fou. Elle disait m’avoir quitté par peur que tout ce bonheur ne s’arrête . Son amant d’un soir ne comptait pas, nous n’en parlerions plus jamais etc .. mais voila qu’ au moment d’accoucher , je reçois un sms pour m’avertir qu’elle va accoucher avec le père de l’enfant, c’est son rôle, elle n’avait pas trouvé le temps de m’en parler, mais elle m’expliquerai tout plus tard. Pour ma part, j’ai trouvé cette situation inacceptable car je me suis senti trahi trompé floué de notre avenir. Je l’ai quitté à l’instant même. Je n’aivais plus confiance. Depuis je souffre énormément et tous pleins de petits détails étranges reviennent à ma mémoire. J’ai beaucoup de mal (j’ai même pensé à tout arrêter) Je ne pourrais pas supporter une troisième fois. Pour ma part je ne lui ai jamais menti, je n’ai pas trop de mérite c’est ma façon de vivre. J’ai juste un sentiment d’impuissance vis à vis de cet être qui vient au monde dans une famille tronquée et de ma vie qui se conjugue au singulier.

    • mary.gohin Réponse

      Bonjour, je comprends parfaitement votre malaise. Vous avez choisi avec votre intuition, donc avec votre intelligence émotionnelle. Ne cherchez pas plus loin, c’est à dire des explications. Continuez votre route pour que ce choix assumé soit le bon car un bon choix, c’est celui que l’on assume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.