Le stress, un mauvais communiquant

Voilà une situation que nous connaissons bien. La journée commence et nous devons finir le travail commencé la veille au milieu du bruit permanent en sachant qu’il faut aller faire les courses, se mettre à jour et payer des factures, faire un peu de ménage et surtout, surtout, continuer à être gentil avec tout le monde. 

stress.jpg

C’est évident que, dans ces moments là, on a du mal à communiquer avec les autres, du moins à communiquer sans agression ni soumission. 

En cas de stress, notre façon de communiquer se modifie. Mieux communiquer implique alors de gérer son stress. La plupart du temps, le stress nous motive, nous pousse à agir, mais là, le stress joue contre nous et contre notre façon de gérer les interactions. Nous entrons facilement en conflit. 

La première action à entreprendre est de se responsabiliser de façon à stopper la culpabilité qui ne ne nous fera que de nous enfoncer dans le conflit. Le plus simple est alors de prendre conscience de ce que nous vivons et de ne pas lancer notre stress sur les autres, tentant de les rendre responsable de ce que nous ne parvenons pas à être responsable. Si vous êtes agressif envers les autres, vous construisez le stress de l’autre qui, à son tour, vous renverra son niveau de stress. 

Être coupable, se sentir coupable, c’est se positionner en victime. Toute victime a un bourreau et un sauveur. Vous entrez alors dans un jeu de communication sans issue. 

La responsabilité se fonde sur la maîtrise de soi qui passe par la reconnaissance de soi. On peut alors prendre conscience de ce que nous vivons et l’exprimer aux autres. On prend le contrôle de nos sentiments, on parvient à dire ce que l’on aime et ce que l’on n’aime pas. On diminue son stress. On se respecte et, par contre coup, on respecte l’autre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *