Les émotions

De par sa définition, il est difficile de dire scientifiquement ce que sont les émotions. Néanmoins, la grande majorité des psychologues admet que l’émotion est un état psychologique qui implique une expérience subjective, une excitation physique et une réponse comportementale. Mais comme nous sommes sans cesse en train d’interpréter notre environnement, l’étiquette que l’on pose sur nos réactions est également une étiquette subjective. 

emoticones.png

Même si on admet qu’il est nécessaire de distinguer les émotions de base, telles la peur, la surprise, la colère, la joie, la tristesse, le dégoût et quelques autres, au nombre d’une demi-douzaine à une dizaine, des émotions  » mixtes « , résultantes des mélanges des émotions basales, toutes les émotions ont pour caractéristiques d’être des processus dynamiques avec un début et une fin, une durée relativement brève ayant pour cause des évènements précis et inattendus. 

Nous avons tous des émotions, mais la plupart d’entre nous sommes incapables de les expliquer, voire de les reconnaître, de les nommer. Nous avons surtout perception de ce que nous ressentons en terme de positif-négatif et de faible – fort, sans forcément mettre un mot sur la sensation. 

En effet, il y a plus de 400 mots pour décrire une émotion et chaque mot a une définition subjective. Si quelqu’un dit qu’il a peur, que signifie ce mot pour vous ? Si vous dites que vous êtes triste, vous l’êtes comment ? Cela dépendra de la personne qui le dit, de ce que vous savez sur cette personne, de la situation que vous vivez avec lui, de votre expérience récente (biais de disponibilité) etc… 

Sur une même situation, nous pouvons ressentir plusieurs émotions, parfois même contradictoires. Par exemple, si on vous annonce que vous avez obtenu une promotion. Vous ressentirez sans doute de la joie, du plaisir. Mais si cela veut dire également plus de responsabilités, plus de temps à travailler, plus de pression, vous aurez tendance à ressentir de la peur, de la colère, du découragement, de la panique … Ces émotions seront plus ou moins fortes et vous pouvez vivre mal ce paradoxe si vous ne prenez pas le temps de regarder les deux facettes de la nouvelle situation. 

Dans certaines situations, nous pouvons même croire que nous ne ressentons rien de particulier et penser ne rien ressentir peut nous conduire à une vraie dépression. Voici Antoine qui, au cours d’un entretien me raconte un épisode de sa vie qui lui paraissait passé, résolu et oublié jusqu’à ce qu’il vienne à être raconté en séance. 

 » À cette époque, j’étais avec une fille que j’aimais vraiment. Mais vers la fin de notre relation, elle ne cessait de critiquer tout ce que je faisais. Un jour, je devais l’emmener au train et je me souviens qu’elle n’arrêtait pas de me dire que je conduisais mal, trop lentement et qu’elle allait rater son train à cause de moi. Comme d’habitude, je n’ai rien dit. J’essayais de garder mon calme, de me montrer patient. Quand on est arrivés à la gare, elle est sorti de la voiture en colère, a claqué la porte en me jetant à la figure : « Adieu, c’est inutile que tu viennes me chercher. C’est fini entre nous, je viendrais prendre mes affaires ». Je suis resté dans la voiture, assis sans bouger. Je ne ressentais rien. Je n’ai pas couru après elle, je ne lui ai pas téléphoné et notre histoire s’est arrêtée comme cela. »

En me racontant cet épisode qu’il avait toujours jugé clos, je sens son émotion monter et envahir son récit. Il me dit que cette apathie l’a finalement profondément choqué. Et lui refaire vivre cet épisode en lui permettant de mettre en mots ses émotions lui a fait prendre conscience que toute cette honte non dite de n’avoir pu dire sa colère, sa peur, sa déception, sa tristesse bloquait toutes ses actions tournées vers l’avenir. 

2 réactions au sujet de « Les émotions »

  1. Mireille BERTHAULT-PAVAT Réponse

    Actuellement je cherche ,une fois de plus,à gèrer le flux de mes émotions. Je ressens un profond malaise à la lecture de cette fin d’article . « Lâcher prise » paraît-il, je ne sais pas ce que cela
    signifie. Je veux me sentir sereine ,retrouver mon souffle perdu .

  2. Mary Gohin Réponse

    Dans le « lâcher prise », il y a cette idée que l’on se laisse non pas envahir par les émotions mais que l’on les prend comme elles sont et pour ce qu’elles sont. Elles sont ou négatives ou
    postives. Les prendre comme elles sont, c’est ne pas ajouter l’idée que c’est bien ou que c’est mal. Et les prendre pour ce qu’elles sont, cela veut dire bien comprendre qu’elles nous permettent
    d’interpréter la situation qui les a fait naître. 

    Est ce un peu plus clair.. Mais vous avez raison, cette idée de lâcher prise mérite un article, car cela ne veut rien dire en soi et cela veut tout dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *