Les troubles sexuels

Voici un bref article sur les troubles sexuels que peuvent rencontrer les célibataires ou les couples.

Définition du trouble sexuel

Les troubles sexuels se réfèrent à un problème survenant lors d’une phase particulière du cycle de la réponse sexuelle. Le dysfonctionnement empêche alors la personne ou le couple d’éprouver de la satisfaction dans l’activité sexuelle. 

Cycle réponse sexuelle

Même si les recherches suggèrent que la dysfontion sexuelle est assez fréquente (entre 30 et 45% de la population), la grande majorité des gens sont réticents à signaler un certain degré de difficulté. Or, la plupart des cas de dysfonctionnement sexuel sont traitables, soit par médicament quand la cause est physique, soit par psychothérapie quand la cause est psychique ou même par combinaison de médicaments et d’entretiens.  

Les types de dysfonctionnement sexuel

On les classe généralement en 4 catégories 

1. les troubles du désir

2. les troubles de l’excitation

3. les troubles de l’orgasme

4. les troubles de la douleur pendant l’activité sexuelle

Les symptômes des troubles sexuels

Chez les hommes

– incapacité à obtenir ou maintenir une érection permettant un rapport sexuel

– absence d’éjaculation malgré la stimulation sexuelle adéquate

– incapacité à contrôler le moment de l’éjaculation 

Chez les femmes 

– incapacité à atteindre l’orgasme

– lubrification insuffisante avant et pendant le rapport sexuel

– incapacité à détendre les muscles vaginaux pour permettre la pénétration 

Chez les hommes et les femmes

– baisse du désir 

– douleur pendant les rapports sexuels

– incapacité à devenir excité

Les causes du dysfonctionnement sexuel 

1. Les causes physiques des troubles sexuels : 

De nombreuses conditions physiques et / ou médicales peuvent être la cause de troubles sexuels. Par exemple : le diabète, les maladies du coeur, les troubles neurologiques, les déséquilibres hormonaux, l’alcool et les drogues, les effets secondaires de certains médicaments. 

Cela ne veut bien sur pas dire que si on a un telle maladie, la fonction sexuelle est affectée obligatoirement. Cela veut juste dire que la première recherche de la cause aux troubles sexuels doit s’orienter sur le vécu physique avant d’aborder le regard psychologique. 

2. Les causes psychologiques des troubles sexuels :

Elles sont également très nombreuses. Par exemple : le stress et l’anxiété, l’inquiétude au sujet de la performance sexuelle, les croyances liées au sexe et à la sexualité, les problèmes du couple ou la relation dans le couple, la dépression, les sentiments de culpabilité, la vie sexuelle passée… 

Le traitement des troubles sexuels

      Au début du 20ème siècle, on pensait que face à un trouble sexuel, il fallait prévenir la masturbation et réduire l’activité sexuelle ! 

Aujourd’hui, il existe de nombreux traitements efficaces pour de nombreuses affections courantes. 

trouble-sexuel.jpg

Parmi les affections sexuelles que je rencontre souvent dans ma pratique : 

– l’absence ou la baisse du désir

C’est un trouble de plus en plus courant, ou du moins, de plus en plus signalé aux spécialistes. Les causes sont multiples et différentes selon qu’il s’agisse d’une personne en couple ou non. Mais très souvent la racine du problème est relationnel. 

Le traitement est un processus en plusieurs étapes sur les croyances, les pensées, les fantasmes. Le processus inclue également un travail sur la communication. 

– la dysfonction érectile

La cause est souvent une combinaison de facteurs physiques et psychologiques. La principale cause psychologique est l’anxiété de performance. 

Le traitement comportemental et cognitif est axé sur la réduction de l’anxiété. 

– l’éjaculation précoce

Les causes sont souvent très complexes et très difficiles à mettre à jour. Mais le traitement fonctionne dans la plupart des cas. La thérapie met l’accent sur la formation comportementale. Dans ce cas, le ou la partenaire est fortement sollicité-e

– les douleurs 

Chez les hommes, le trouble implique souvent un problème physique tandis que chez les femmes, le traitement met l’accent sur la formation à la relaxation. 

Je rappelle qu’il est souvent nécessaire que le partenaire soit présent quand la personne qui souffre d’un trouble sexuel est en couple. D’une part, parce qu’il est souhaitable qu’il puisse exprimer ce qu’il ressent, car même si un trouble est admis, il est rarement compris. D’autre part, les méthodes thérapeutiques font très souvent appel à sa participation. 

7 réactions au sujet de « Les troubles sexuels »

  1. jc Réponse

    Bonjour,
    Et merci pour vos textes .
    Il y a un point important que je voudrais ajouter ,c’est l’après la relation sexuelle (bien qu’il n’y en aurait pas suivant Lacan ..pas tout compris ,quoi que ..)
    Je veux dire après l’excitation,le plaisir,et enfin l’orgasme ..vous avez compris bien sur .
    Car c’est quelque chose d’important a mon sens ,pour l’avoir ressenti ,en caricaturant ,c’est le dégout ou le bien être ,le rejet ou le dialogue ,la satisfaction ou le malaise ,etc ..
    C’ est assez représentatif de nos pulsions et de ce qu’elles masquent .
    JC

  2. Fanchon Gervasoni Réponse

    Bonjour,
    En effet, les problèmes sexuels nécessitent souvent l’intervention à la fois d’une personne spécialiste du corps et d’une personne spécialiste du psychisme et des relations de couple. Cela rend
    l’intervention parfois plus complexe mais d’une grande aide pour les patients. En tout cas, merci pour cet article qui donne un éclairage intéressant sur les principaux troubles sexuels et les
    pistes de travail pour aider à les résoudre.
    Et meilleurs voeux pour l’année 2014 !

  3. Mary Gohin Réponse

    Merci à vous à re souligner cette importance pas toujours aussi bien comprise  et meilleurs voeux. 

  4. claire Réponse

    Bonjour,

    Je trouve toujours étrange de vouloir traiter d’abord le physique : l’homme est un tout : physique – psychique. Traiter le tout en même temps me parait donc évident

  5. Mary Gohin Réponse

    C’est vrai bien sur que nous sommes un tout : physique et psychique. Mais le cas des troubles sexuels est particulier car la réponse sexuelle est à la fois mécanique (physique) et psychique. Mais
    il n’y a pas de médecin psychologue sexologue. Il y a des médecins sexologues qui diagnostique le physique et des psychologues sexologues qui s’intéressent au psychique. Il est plus simple
    d’aller voir en premier le médecin pour informer ou confirmer une cause observable que d’aller voir en premier un psy qui ne peut regarder l’observable et va se perdre dans le psychique si la
    cause est organique. Par contre, comme je le dis, il peut très bien y avoir à la fois une cause organique et une cause psychique. Mais cela revient au même. Il faut allre consulter deux
    personnes. 

  6. Marie Réponse

    Merci pour cet article. Effectivement nous sommes tous différents, et il faut bien évidemment savoir que les troubles sexuels ne sont pas une tare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *