Quand la solitude est insoutenable

 

Certaines personnes ne supportent pas d’être seul, même s’ils ne l’ont jamais été. Ils rejettent l’idée et se précipitent dans une liaison en réfléchissant surtout au fait qu’ils ne seront pas seuls.

Je rencontre dans mon cabinet des gens comme cela, qui viennent chercher l’explication d’un manque d’engagement de leur partenaire.

La plupart du temps, ils ont commencé par fuir leur milieu familial, quittant père et mère pour suivre un partenaire, persuadés d’aimer plus la personne que la relation en elle même. Or le fondement boiteux ne tarde pas à faire éclater le couple et la personne qui cherchait coûte que côute le partenaire, se retrouve à chercher de nouveau un autre amant capable de s’engager sur le long terme, sans analyser vraiment son besoin profond de relation qui mine ses actions.

J’ai suivi aussi un couple bâti sur ce sentiment de panique, venu consulter parce que lui se déclarait ne pas être prêt à être mari et beau père d’une petite fille née d’une précédente union. Ils s’aimaient, nulle doute à ça. Mais ne parvenait pas à se faire comprendre parce que les raisons profondes de l’un comme de l’autre n’avaient jamais été réellement exprimées.

Or, malgré nos relations interpersonnelles, nous sommes fondamentalement isolés les uns des autres. Reconnaîre cette solitude c’est apprendre les récompenses des relations et connaître les limites de ces relations. Nous ne pouvons pas tout obtenir des autres. Ce que les autres nous donnent est un cadeau, pas l’essence de notre bien être.

En somme, plus nous paniquons à l’idée d’être seul, plus nous sommes susceptible de le rester et d’être de plus en plus désespéré.

Voici ce qui est important de ne pas oublier :

1. Une relation d’amour ne nous empêchera pas de mourir un jour

Il faut alors apprécier pleinement le temps que nous partageons avec ceux que l’on aime et qui nous aiment

2. Une relation d’amour ne nous empêche pas de vivre le pire

Le soutien que nous apporte les autres peut nous aider à affronter le pire

3. Une relation d’amour ne peut pas être notre identité unique et suffisante

Pour former un couple, il faut deux êtres disctinctes, deux « je » qui pourront s’affirmer « nous ».

4. Une relation d’amour ne nous enlève pas notre responsabilité personnelle

Dans un couple, chacun aide l’autre et le couple s’aide mutuellement

 

L’amour n’apporte pas tout et loin de là ! Il n’est qu’un fondement à une relation possible. Pas une fin en soi.

Cependant, (et c’est pradoxiale, il est vrai) en acceptant les limites de ce que la reation peut nous donner, nous nous ouvrons à de nombreuses possibilités. Et ces possibilités peuvent être très riches.

3 réactions au sujet de « Quand la solitude est insoutenable »

  1. psychologie Réponse

    Très bien écrit, je trouve votre analyse claire et l’idée intéressante de prendre conscience des limites de la la relation pour mieux avancer ensemble. Bonne continuation

  2. cecilie Réponse

    Bonjour,
    Je reconnais mon conjoint dans ce que vous décrivez. Incapable de rester célibataire, mais une fois en couple, il ignore l’autre, le traite comme un accessoire sans aucune considération. Il prend tout mais ne donne rien. C’est ma solitude à moi qui est insoutenable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *